Recherche sur les émissions nettes de gaz à effet de serre de réservoirs
   

Les émissions nettes de gaz à effet de serre au réservoir Eastmain-1

Le projet des émissions nettes de gaz à effet de serre (GES) au réservoir d'Eastmain-1 consiste à déterminer les émissions qui seront émises au réservoir EM-1 comparativement à celles qui auraient émises par les milieux naturels. Ce projet est co-financé par Hydro-Québec Production et la Fondation canadienne pour les sciences du climat et de l'atmosphère ( FCSCA).

C'est une première mondiale; en effet, c'est la première fois que l'on mesure les émissions de GES avant et après la mise en eau d'un réservoir. Cette étude de grande envergure  regroupe des experts de diverses disciplines, d'entreprises privées, d'agence gouvernementale et d'universités.

Ce projet est divisé en 5 volets:

Volet aquatique

L'objectif de ce volet est de quantifier les flux de CO2 et de CH4 ainsi que la quantité du carbone du réservoir EM-1 par rapport à celles des lacs et rivières de la région de EM-1. Pour ce faire 9 lacs de référence seront suivis pour la durée de l'étude.  Plusieurs autres aspects, tels que la production planctonique, la respiration bactérienne, les apports de carbone du bassin versant, etc., permettront d'estimer un bilan global de carbone des milieux aquatiques.

Volet terrestre

L'objectif de ce volet est de déterminer les flux de CO2 et de CH4 ainsi que la quantité de carbone de la forêt à l'état naturel par rapport au milieu ennoyé. Plusieurs autres aspects tel l'influence des feux de forêt, les bicarbonates dans les sols, le rôle des tourbières, les différents peuplements forestiers, etc. permettront d'estimer un bilan global de carbone des milieux terrestres.

Volet isotopes stables

L'objectif de ce volet est de déterminer, à l'aide d'isotopes stables, l'origine de la matière organique présente dans le réservoir.  En effet, les isotopes stables sont des outils puissants et précis qui permettent de déterminer si la matière organique provient du milieu terrestre ou si elle provient de la production biologique dans le lac.

Volet Covariance d'Eddy

L'objectif de ce volet est de mesurer à très haute fréquence les flux de CO2 avec un système de corrélation d'Eddy. A cet effet, 2 tours sont en fonction depuis août 2006.  Une tour se trouve en milieu forestier afin de déterminer l'empreinte et la variabilité des flux du milieu forestier naturel.  L'autre tour est située sur la pointe d'une île du réservoir afin de déterminer l'empreinte et la variabilité des flux du réservoir.

Volet modélisation

L'objectif de ce volet est de développer un modèle prévisionnel des émissions de GES du réservoir EM-1 sur une période de 100 ans. Pour ce faire, l'ensemble des données des volets précédents seront intégrés et optimisés afin de simuler les flux des milieux naturels (forêt, lacs, rivières) et celles de réservoirs et de déterminer les émissions nettes de GES d'un réservoir.

 

eastmain

La centrale de EASTMAIN-1 est située à environ 800 km au nord de Montréal et possède trois groupes turbine-alternateur de 160 MWh chacun pour un total de 480 MWh.  Le barrage principal ainsi que 33 autres digues forment le réservoir Eastmain-1 d'une superficie de 603 km2.  La mise en eau a débuté en novembre 2005 pour se terminer en mai 2006.